Le secourisme en santé mentale

Le programme de Premiers Secours en Santé Mentale (PSSM) permet de former des secouristes capables de mieux repérer les troubles en santé mentale, d’adopter un comportement adapté, d’informer sur les ressources disponibles, d’encourager à aller vers les professionnels adéquats et, en cas de crise, d’agir pour relayer au service le plus adapté.

Il s’inspire de la formation aux premiers secours physiques, mais intègre une logique d’urgence différente : un secouriste en santé mentale devra souvent intervenir à plusieurs reprises pour écouter, rassurer et accompagner la personne concernée vers le soin.

Dans un contexte sociétal de minimisation et de stigmatisation des troubles psychiques, se former aux premiers secours en santé mentale s’inscrit dans une démarche citoyenne. Nous pouvons tous agir à notre niveau !

INFORMATIONS PRATIQUES

14 heures de formation

EN PRÉSENTIEL
– 2 jours consécutifs
– 2 jours non consécutifs (sur une quinzaine)
– 4 demi-journées (échelonnées sur 1 mois maximum)

Prix recommandé : 250€ (manuel inclus)

Les formateurs accrédités aux modules standard organisent en autonomie les sessions de formation. Ils pourront vous renseigner sur le tarif des formations et établir des devis.

Tout public, à partir de 18 ans
8 à 16 personnes participants par session

Uniquement par des formateurs accrédités PSSM France/.

Une formation ouverte à toute

La santé mentale concerne l’ensemble du grand public, puisque les troubles psychiques sont les pathologies les plus répandues : selon l’Organisation mondiale de la santé, un être humain sur quatre souffrira au cours de sa vie soit d’un épisode pathologique, soit d’un trouble persistant. C’est pourquoi la formation aux premiers secours en santé mentale s’adresse à tous.

Cette formation développe une méthode pour apprendre à aider, à laquelle plus de cinq millions de personnes se sont déjà formées dans le monde. En France, le programme a été lancé en 2019 et il ne cesse depuis de se déployer.

L’objectif de l’association aujourd’hui est de mettre en place de nouvelles formations, de mieux en évaluer l’impact, mais aussi et surtout de pouvoir compter sur un nombre toujours plus grand de secouristes formés.

Source : ces informations sont issues du site de PSSM France.