Pour le prochain mandat présidentiel, la santé mentale deviendra t’elle une grande cause nationale ? Plus que jamais, nous devons faire face à un défi majeur de santé publique. D’après le sondage Opinionway pour Psychodon ” les jeunes et la santé mentale ” :

55% des 16 à 24 sont inquiets pour leur avenir.

Le ou la futur Président(e) nommera t’il un délégué INTER ministériel à la santé mentale ? En effet , les maladies psychiques concernent 12 millions de personnes dans notre pays . C’est aussi un enjeu pour le ministère du travail , le ministère de l’éducation nationale…. Il ne peut s’agir que d’un sujet de santé cloisonné au ministère de la santé.

Le ou la futur président(e) aboutira t’il à donner accès direct à la consultation d’un psychologue conventionné pour tous ? Les professionnels de la santé mentale sont qualifiés en France. Ils faut les référencer et donner accès à tous aux psychologues cliniciens.

Le ou la futur président(e) dotera t’il de moyens cohérents et adaptés les hôpitaux psychiatriques ? Ils font face aux urgences à travers les territoires comme aux prises en charges des personnes qui souffrent d’une maladie psychique. Il faut donner des conditions de travail à la hauteur des enjeux.

Le ou la futur président(e) soutiendra t’il la recherche en santé mentale ? Les laboratoires publics sont sous dotés et la recherche privée est peu motivée par l’environnement.

Les assises de la santé mentale tenue du 27 au 28 septembre 2021 seront t’elles prises en compte ? Les préconisations se transformeront t’elles en actes ?

Voir les replay

Les attentes des familles seront elles entendues ?

Les 10 mesures de l’UNAFAM

La santé mentale des jeunes sera t’elle perçue comme une composante majeure pour l’avenir de notre pays ?

Voir le Replay

Actualités

Manifeste